Infiltration de la scientologie dans le système éducatif de la Fédération Russe

 

Tatiana Karpacheva, Professeur agrégé de philologie, Université pédagogique de la Ville de Moscou

 

Seules quelques organisations sont aussi célèbres dans le monde pour leurs crimes que la Scientologie. Les délits de la scientologie ont déjà suffisamment fait l'objet d'enquêtes approfondies. Malgré cela, les scientologues ont mis sur pied de nombreuses associations affiliées. Ces organisations se proclament laïques, bien qu'en réalité leur but soit d'insérer la secte dans les différents secteurs de la vie et de recruter de nouveaux membres. On les retrouve ainsi dans le secteur éducatif, médical, social…L'association ABLE [1] travaille dans les quatre centres suivants : « Pédagogie appliquée », « Narconon », « Criminon » et « La Voie du Bonheur ». Je voudrais examiner ici le problème de l'infiltration de la scientologie dans le système éducatif.

 

Le but de l'organisation scientologue  «Pédagogie Appliquée Internationale », selon les scientologues, est de diffuser du « matériel et des services éducatifs basés sur les travaux de L. Ron Hubbard ». Le siège de Moscou, « Pédagogie Appliquée dans la CEI » fait partie de l' « Association Internationale de Pédagogie Appliquée ». L'organisation « Pédagogie Appliquée dans la CEI » propose différents cours à la fois aux adultes et aux enfants, tous basés sur l'œuvre de Hubbard. À titre d'exemple, citons « Directives de l'éducation de base », « Apprendre à apprendre », « Vivre et travailler avec les enfants », « Capacités de communication », etc. Il est bien connu que Hubbard n'a reçu aucune formation pédagogique approfondie, ni aucun autre type d'éducation supérieure. Il a même été renvoyé de l'université en deuxième année pour ses médiocres progrès. Toutefois, les scientologues affirment que Hubbard a découvert une méthode pouvant répondre à toute question relative à l'apprentissage de ce qu'il faut savoir, sur tous les sujets, à tout âge, par le biais de n'importe quelle leçon, dans n'importe quelle langue. En réalité, la méthode de Hubbard consiste à apprendre la signification des mots telle qu'elle est présentée dans le dictionnaire et à former des phrases avec des mots, qu'ils soient utilisés de manière correcte ou incorrecte. D'après cette méthode, si un mot est mal interprété, tout le test peut être mal compris. Selon les scientologues, le problème de l'échec scolaire est dû au fait que certains mots ne sont pas bien compris.

 

Suivre un cours de «Pédagogie Appliquée dans la CEI » signifie, en effet, réapprendre sa langue maternelle depuis le début. Ainsi, les gens sont convaincus que s'ils n'arrivent pas à formuler la définition d'un mot, c'est qu'ils ne le comprennent pas. Par exemple, il arrive que l'on pose la question suivante à un élève : « Quelle est la définition d'un livre? » L'élève sait exactement ce qu'est un livre, mais n'est pas capable de le définir spontanément à la manière d'un dictionnaire. Donc, l'élève répond : « Comment ça, qu'est-ce qu'un livre? Eh bien, ça, c'est un livre, par exemple. Et ça aussi, c'est un livre. » C'est alors qu'on lui rétorque : « Vous ne connaissez pas la définition. Apprenez-la depuis le dictionnaire. » Ou bien : « Qu'est-ce qu'une main? » – « Qu'est-ce que vous voulez dire par là? Voilà une main. » – « Vous ne connaissez pas ce mot. »

 

Une fois qu'une personne est convaincue d'ignorer sa propre langue et qu'elle doit apprendre la définition des mots, il est facile de la convaincre de tout un tas d'autres choses. Sans compter que des scientologues proposent des cours et l'apprentissage de l’anglais pour les écoliers. Toutefois on vous dira que si votre enfant entreprend un des cours de Hubbard, il serait encore mieux si vous vous joigniez à lui car il n'aurait plus besoin d'instruction supplémentaire.

 

C'est ainsi que se déroule la manipulation des gens pendant les leçons d'éducation scientologique. L'objectif principal de la « Pédagogie appliquée dans la CEI », et des autres centres de « Pédagogie Appliquée», est de recruter de nouveaux adeptes pour la Scientologie. Voilà comment s'effectue cette manipulation. Au cours des leçons, un jargon spécifique à la scientologie est largement utilisé. Il s'agit surtout de mots courants auxquels est attribuée une signification erronée. Par exemple, le mot « masse » pour la Scientologie n'est pas une quantité physique ; il s'agit de « sujets/objets étudiés par un individu ». Les scientologues affirment : « Nous fournissons la masse d'un sujet étudié ». Cela signifie qu'ils parlent d'un support visuel : en étudiant une fleur, on observe la fleur, sans toutefois peser cette fleur. Simplement, on ne donne pas au mot « masse » sa signification habituelle, mais une autre, typiquement scientologue. Bien entendu, on considère que Hubbard a inventé le support visuel pour sa méthode. Personne n'y avait pensé avant lui!           

 

L'idée de base de la formation scientologue consiste à faire une recherche constante de mots dans le dictionnaire. C'est ce que l'on appelle le « Clearing » (clarifier).  Il s'agit d'un terme purement scientologue. Une personne qui atteint le niveau « Clear » (clair) a réussi les étapes de l'Auditing (Audition), technique qui fait également partie des cours impartis de la  « Pédagogie Appliquée dans la CEI ». À titre d'exemple, nous citerons cette anecdote, racontée par une scientologue lors de la présentation de la méthode Hubbard : cette scientologue animait un cours de la méthode de « pédagogie appliquée ». Les élèves lisaient un texte. Soudain, une femme s'est trouvée mal, et a fait une crise d'hystérie. Apparemment, cette crise aurait été causée par le mot « whose » (à qui/de qui) qu'elle associait à des souvenirs déplaisants. Lors de son mariage, elle n'avait pu décider du nom qu’elle allait porter : le sien ou celui de son mari. C'est à se demander si elle n’avait jamais vu le mot « whose » auparavant. Sans doute faisait-elle une crise d'hystérie à chaque fois? Le but de cette histoire est évident : on peut y percevoir la préparation à l'Audition, qui est une pratique religieuse de la scientologie. Cette technique assez onéreuse consiste à poser à l'élève des questions détaillées. Ces questions peuvent avoir un caractère personnel, et impliquer des détails intimes. Cette activité est censée aider une personne à se débarrasser de souvenirs désagréables. Cependant, elle offre parallèlement aux scientologues d'innombrables opportunités d'abuser de l'information, de manipuler et faire du chantage.

 

Dans les cours d'instruction des Centres « Pédagogie Appliquée » nous pouvons trouver un terme scientologue spécifique « une personne dominante » (? ? ?) : selon les scientologues n'importe quel opposant de la secte est « une personne dominante » et vous devez couper toute communication avec cette personne. Ce peut être une mère, un père, une épouse, etc.

 

En suivant une formation de « Pédagogie Appliquée dans la CEI », un individu finit par utiliser le langage de la scientologie et est ainsi préparé à devenir un adepte de la secte. Même les superviseurs des centres de formation scientologue font suivre à leur personnel les cours de Hubbard. La «Pédagogie Appliquée dans la CEI  » accorde ses propres licences scientologues afin de créer de nouveaux centres de « Pédagogie Appliquée ». Malheureusement, de tels centres sont ouverts et en activité. La plus ancienne de ces structures éducatives en Russie est un centre de formation, « Studema » à Ekaterinbourg. Dans la Ville de Moscou et sa périphérie ont été découverts 8 centres de « Pédagogie Appliquée ». L'un d'entre eux opère en qualité d'école, 2 sont des collèges en périphérie, il y a aussi une école maternelle et 4 écoles maternelles privées. Cependant, il pourrait y en avoir d’autres.

 

Le 9 décembre 2009, l'activité d'un internat « Elite », un centre de la « Pédagogie Appliquée », a été fermé.   Des procédures légales ont été instituées selon l'article 171 du Code Pénal de la Fédération de Russie contre une  « activité entrepreneuriale illégale ». Pourtant le 11 janvier 2010, l'établissement a repris son activité.

 

Le problème réside dans le fait que les parents ne se rendent pas compte de l'orientation scientologue d'un établissement scolaire lorsqu'ils y inscrivent leurs enfants, puisque les directeurs sont réticents à montrer un lien quelconque avec la scientologie. Généralement, à la question de savoir si l'établissement est influencé par la scientologie, on obtient la réponse suivante : « Nous ne faisons qu'utiliser la méthode de Hubbard, nous ne connaissons pas grand-chose à la scientologie. Eh bien, on est au courant que Hubbard a mis sur pied sa propre religion, mais c'est parce que c'était un génie. Voilà pourquoi il a réalisé de nombreuses choses. Cependant, notre métier, c'est l'enseignement, seules ses idées pédagogiques nous intéressent ».

 

C'est un mensonge. L'activité de toutes les organisations scientologues est entièrement supervisée par l'organisation principale de la secte, le « Centre de Technologie Religieuse ». Les scientologues prétendent que la « Pédagogie Appliquée » est une marque déposée appartenant au Centre de Technologie Religieuse. Ce centre accorde des licences permettant d'utiliser ces marques déposées, celle-là en particulier, par l'église de scientologie Internationale et affiliés. On peut donc en déduire que les centres de  « Pédagogie Appliquée » sont affiliés à la scientologie. La marque déposée « Pédagogie Appliquée » se trouve sur les sites internet et sur les documents administratifs des écoles faisant partie de ces centres. D'ailleurs, comme nous avons déjà vu, les composants scientologues de foi (explications au sujet d'une personne dominante, de préparation à l’audit) sont inclus dans les cours de formation offerts par « la Pédagogie Appliquée ». Les directeurs des centres de la « Pédagogie Appliquée » nient toute connexion avec la scientologie. Cependant, lorsqu'on leur pose une question directe : « Êtes-vous un adepte de la scientologie », tous répondent : «  Oui ».

 

Les centres de « Pédagogie appliquée » de Moscou et de sa région n'ont pas obtenu la reconnaissance de l'Etat ni la licence d'enseignement. Leur activité est surtout considérée comme celle d’une entreprise privée.

 

Le problème de la pénétration par la scientologie dans l'éducation se pose également dans quelques établissements d'Etat. Maria Struve, la directrice d'une école d'Etat des arts à Moscou, présidente de la guilde des conducteurs des chorales russes, a commencé à promouvoir activement les idées de la scientologie il y a quelques années. Elle attire également de nouveaux disciples pour la secte  parmi les enseignants et les parents. Sans compter que des événements scientologues spéciaux sont organisés dans l'école.  Le directeur incite des professeurs à suivre les cours de Hubbard. Là ils sont formés avec l'aide de divers cours, parmi ceux-ci il y a un livre « instruments d’enseignement pour des professeurs » avec en sous-titre « basé sur les travaux de Ron L. Hubbard ». Narconon, une organisation scientologue pseudo-médicale, organise des conférences pour les étudiants des lycées. Aux conférences, les enfants ont reçu  les brochures de Hubbard « Le chemin du bonheur ». En passant, je voudrais mentionner le fait que les méthodes de Narconon comme toutes les autres méthodes liées à Hubbard ont été interdites par le décret du Ministre de la santé le 19 juin 1996.

 

Quelques mots par rapport à quelques centres privés de la Pédagogie Appliquée. Le plus ancien centre de « Pédagogie Appliquée » de Moscou, « Edelweiss », a été fondé en 2000. Marat Said-Galiyev, son fondateur et directeur, parle sur son site internet de sa naissance en 1970 au Tadjikistan et de ses études universitaires, bien qu'il n’y fasse mention ni de sa spécialité, ni d’un éventuel diplôme obtenu. Après cela il se dit professeur d’éducation physique. A la fin des années 90, le futur directeur était vendeur sur les marchés, il a par la suite ouvert deux magasins avant de s'installer à Moscou en 1999. En 2000, il a tout à coup ouvert le centre de formation « Edelweiss ». Je ne peux m'empêcher d'être surprise par ce brusque changement d'intérêt au cours de sa vie!

 

Le centre « Edelweiss », bien que n'ayant aucune licence appropriée, opère en qualité d'établissement scolaire. Les enfants y passent toute la journée, de 10 heures du matin jusqu'à 16 heures. « Edelweiss » a signé un accord avec une école moscovite, stipulant que les enfants du centre « Edelweiss » sont inscrits dans cette école en tant qu'élèves externes. Ils passent également leurs examens finaux dans cette école et y obtiennent un diplôme d'études supérieures. Néanmoins, les cours dispensés aux enfants par les scientologues suivent de manière très stricte la méthode de Hubbard. Toute leur éducation est gérée par le centre principal de « Pédagogie appliquée dans la CEI ». A l’heure actuelle il y a environ 35 étudiants qualifiés au centre sur une base permanente. C'est-à-dire près de ceux qui suivent des cours d'instruction. Il y a également dans ce centre un soi-disant cours « pour l’amélioration de la vie » comprenant les mêmes programmes qu'au centre « de Pédagogie appliquée ». Ce sont des « Directives sur la formation de base », « Apprendre à apprendre », des « Techniques de communication », un livret « Ethique et morale », le « Mini chapeau (hat) du surveillant » - pour les scientologues « chapeau » signifie la position de chef et les fonctions qui y correspondent.

 

Il y a peu, un centre WISE a également été ouvert au sein de l'école. Il s'agit d'une autre organisation scientologue gérée par des entrepreneurs qui exploitent la méthode de Hubbard pour mettre sur pied une société. Les formations de Hubbard au centre « Edelweiss » sont loin d'être bon marché, bien qu'elles soient dispensées dans des conditions assez modestes. Actuellement, les honoraires mensuels sont environ 790 USD. Tandis qu'il n'y a aucun bâtiment séparé (le centre est situé au rez-de-chaussée d'une maison), ni de cour de jeu, ni d’infirmerie. Les petits enfants y passent toute la journée, les scientologues considérant qu’une infirmerie dans le centre n’est pas utile. Selon eux, si un enfant se plaint de maux de ventre ou de maux de tête, cela est dû au fait qu'il n'a pas compris la signification d'un mot. Si on lui explique ce mot ou, encore mieux, si on le modélise avec de la pâte à modeler, la douleur disparaîtra. C'est une méthode scientologue préférée : ils font un modèle du sujet discuté avec de la  pâte à modeler. L'école ne se soucie pas non plus des repas des enfants. On peut amener la nourriture de chez soi, ou prendre son repas chez soi si on habite à proximité de l'école, ou encore commander un repas dans l'établissement et le réchauffer dans le four à microondes de l'école moyennant un supplément. Si on compare, les enfants fréquentant des écoles non-scientologiques, privées et reconnues, à Moscou, peuvent bénéficier des services suivants pour à peu près le même prix : éducation, bâtiment indépendant, sécurité, repas réguliers (qui tiennent compte des allergies alimentaires de l'enfant), assistance médicale au sein de l'école, psychologue scolaire, leçons de natation. Ainsi, en inscrivant leurs enfants dans le centre « Edelweiss », les parents mettent en danger à la fois la santé psychologique et physique de l'enfant, tout en finançant la secte de  Scientologie, une organisation qui est loin d'être dans le besoin. Il y a quelques années, ses revenus se chiffraient à quelque 3 ou 4 millions de dollars par jour.

 

Le processus éducatif dans Edelweiss ressemble à ceci : les enfants de différents niveaux (grade) (par exemple, les 4èmes, 9èmes, 10èmes et 11èmes grades) apprennent dans la même salle. J'ai eu l’occasion de visiter une de classes russes.  Les étudiants du 4ème grade étaient assis ensemble et lisaient un conte de fées avec un enseignant. Les enfants du lycée étaient assis séparément et faisaient des tests pour un examen final supervisé par un autre professeur. Le début de la classe était déroutant :  ils ont eu un genre d’échauffement que les scientologues appellent « un halètement de l'actuel » (? ? ?).  Le professeur donnait des ordres : « regardez le plafond », « puis le plancher », « touchez n'importe quel bureau près de vous », « frappez les mains deux fois », « touchez-vous le dos », « puis le front ». Tout est dit avec un débit très rapide.

 

Les leçons dispensées au centre « Edelweiss », n'exploitent aucune méthode pédagogique traditionnelle. L'enseignant ne donne aucune explication. Les enfants apprennent le matériel tout seuls avec l'aide de ce que l'on appelle des feuilles de contrôle. Il existe un cours spécifique dans le centre de « Pédagogie Appliquée», intitulé  « Comment réaliser des feuilles de contrôle ».

 

Chaque enfant a une feuille de contrôle avec certaines tâches. Sur chaque feuille  il y a la marque déposée de la « Pédagogie Appliquée » dans le coin supérieur gauche. Au-dessous de cela on y trouve imprimé « Centre d’éducation Edelweiss ». Le lien entre Edelweiss et le Siège Social de la scientologie est donc évident.

 

Il est important de mentionner qu'une personne ne peut être engagée dans un centre de  la « Pédagogie appliquée » sans maîtriser la méthode Hubbard. Selon le règlement du personnel, un enseignant chevronné doit d'abord exercer en tant qu'apprenti. Il semblerait qu'un diplôme d'Etat ne soit pas nécessaire, mais que l'enseignant doit être orienté en accord avec la méthode du leader de la secte. Selon le règlement, un candidat sans expérience est plus à même d'obtenir un travail au centre « Edelweiss ».

 

Un collège appelé « Wonderlands » est situé dans un quartier proche de Moscou et exploite un bâtiment de trois étages entouré d'un terrain de 5 hectares. C'est un inspecteur (c’est le titre du professeur dans l'établissement) qui travaille auprès d'enfants âgés de 7 à 14 ans, plutôt qu'un enseignant spécialisé dans une matière particulière. Tout comme dans l'école « Edelweiss », aucune matière n'est expliquée. Les inspecteurs supervisent les enfants qui apprennent individuellement en s'aidant des listes de contrôle mentionnées plus haut, conçues dans le centre de « Pédagogie Appliquée de la CEI ». Si un élève interrompt ce travail pour faire autre chose, le rôle de l'inspecteur consiste à découvrir quel mot celui-ci a mal compris. Selon le directeur, 80% du temps d'apprentissage est dédié à la « clarification de mots ».  En une heure et demie, les enfants  « clarifient » environ 20 mots. Je me demande quand et comment ils arrivent à apprendre quelque chose. Tous les enfants, d'âges différents, sont regroupés dans une même classe avec leurs fiches de contrôle, qui sont censées remplacer leur éducation scolaire. Il n'y a pas de tableau noir, ni aucun autre accessoire traditionnel.  Il est important de mentionner que dans le contrat signé par les parents, rien n'est mentionné à propos d'éventuels services pédagogiques prodigués à l'enfant par l'école. On peut donc constater l'évidence de l'escroquerie commise par les fondateurs envers les parents. Pour obtenir un travail au collège « Wonderlands », un candidat doit suivre trois cours dans le centre de « Pédagogie Appliquée ».

 

Et maintenant, quelques mots au sujet d'une école maternelle privée « Nastyusha ». Dès le début elle est devenue notoire avec des parents. Sur un forum Internet vous pouvez trouver la référence suivante écrite par un parent au sujet de l'école.  Chers parents ! Si vous ne souhaitez pas que votre enfant se dégrade intellectuellement et spirituellement, n’envoyez pas vos enfants dans cet établissement dirigé par Mme Zhanna Tsymbal. C'est une école maternelle scientologue ! »

Le contrat signé par les parents déclare ce qui suit : « Toutes les questions défendables doivent être résolues en clarifiant les clauses du contrat ».

La « clarification des clauses » est identique à la clarification des mots. Ainsi dans le contrat nous pouvons voir des éléments de terminologie scientologue. Au besoin un représentant de la Pédagogie appliquée est invité à aider. Des honoraires mensuels dans l'école maternelle sont environ 840 USD comprenant des repas. A une occasion j’ai eu la possibilité de voir ce que les enfants mangent. Ils  ont reçu des boulettes de pâte de qualité inférieure. En même temps, on administre aux enfants des vitamines vantées par les scientologues mais pas agréés par le Ministère de la Santé de la Fédération de Russie. Presque tous les enfants et les enseignants également marchent pieds nus. C’est considéré comme un traitement d’endurcissement contre le froid. À cette occasion, deux des enfants se sont plaints d'un mal de tête et une fille s’est endormie par terre dans la salle de bains. Le professeur explique cette façon de traiter les enfants comme suit : ils considèrent que les enfants ne devraient pas être plaints, car les autres enfants voyant  l'attention spéciale prêtée à un enfant malade simuleront aussi la maladie. Ils considèrent que les enfants devraient être félicités pour ce qu’ils font bien mais que les maladies ne doivent même pas être mentionnées. Vous ne devez pas dire « ne penchez  pas votre tête, vous allez avoir un mal de tête ». Les enfants incités par les scientologues l'appellent un « postulat » (un exemple de plus d'un mot utilisé mal à propos). Ils veulent dire si vous dites ceci vous êtes sûr d'avoir mal à la tête.   Cette position est la même utilisée dans le contrat pour le personnel que pour les parents : « Notre école maternelle est bonne. Si nous la considérons bonne, elle sera bonne ! » Il s’agit ici de « penser positivement » (une personne peut contrôler une situation grâce à ses pensées). Ceci est caractéristique de la scientologie ainsi que de beaucoup d'autres sectes. Il n’y a pas d’infirmerie à l'école. Ceci est typique des écoles « scientologues ». Ils n'engagent pas un psychologue par principe, également. Comme vous le savez, les scientologues ne reconnaissent pas la psychologie. Selon eux leurs enfants sont les meilleurs, le plus intelligents, le plus malins. Donc il n’y a pas de problèmes. Mais il y en a un. C'est le problème d’enrôler des enfants, des parents et des professeurs dans la secte scientologue, une des sectes totalitaires les plus destructrices et les plus dangereuses au monde. Et ils y viennent à travers le système éducatif.

 

Malheureusement, les scientologues du monde entier arrivent à collaborer et à échanger leurs expériences. Par exemple, en 2008 l'école publique d'art a signé un accord de collaboration avec l'école privée « Greenfields », en Grande Bretagne, en utilisant les méthodes de « Pédagogie appliquée ». Le vice directeur de « Greenfields » s'est déplacé en visite à Moscou en 2007, 2008 et en 2009 et a animé une série d'ateliers sur la méthode Hubbard à Moscou et St. Petersburg. En 2007 Mr Martin Runov, le fondateur de « Studema », une école privée de   « Pédagogie appliquée » en Suède, a animé un séminaire dans le centre éducatif « Edelweiss ». Des Scientologues de « Wonderlands » sont guidés par un centre danois de « Pédagogie appliquée ». Sur le site Web de « Wonderlands » il y a un article expliquant comment s'entendre avec un enfant rebelle par Hanna Himmingscholt. La moitié de l'article s’applique à expliquer (ou à « clarifier ») des mots simples.

 

L'auteur essaye de définir des mots comme « subordonner », « confrontation », « hostilité », « amour », « stable », « discuter », « sûr (sans danger) » et d’autres mots similaires. En conséquence l'article semble incompréhensible. Ou l'auteur elle-même ne connaît pas les significations des mots  et essaye de les comprendre ou elle considère que les lecteurs sont stupides. Dans les deux cas son avis est peu susceptible d'être une référence valable en pédagogie, alors qu'elle se positionne comme un expert pédagogue.

 

En conclusion, il faut mentionner que la Scientologie est considérée comme une organisation religieuse destructrice et dangereuse (secte totalitaire) par une série de documents officiels russes et que son activité est inadmissible dans le système éducatif. Je ne mentionnerai ici que deux documents :

 

1. Une réglementation émise par la Douma d'Etat : « La Douma d'Etat et l'Assemblée Fédérale s'adressent au président de la Fédération Russe au sujet de certaines organisations religieuses qui ont un effet dangereux sur la santé de la société, de la famille et des citoyens de la FR », du 15 décembre 1996

 

2. Une lettre d’instruction de Mme Chepurnykh, Ministre députée de l'Education de la FR, expédiée à tous les établissements scolaires de la FR, où la scientologie est considérée comme l'une des organisations inacceptables dans le système éducatif et où on attire l’attention sur la nécessité « d'empêcher des organismes religieux peu usuels de s’infiltrer dans les établissements d'enseignement de la FR »

 

3. Dans les directives adressées aux directeurs et au corps enseignant « au sujet d'empêcher des organismes religieux peu usuels et des cultes destructifs de pénétrer dans les établissements d'enseignement », 2000.

 

Cependant, ni les pouvoirs exécutifs, ni les pouvoirs législatifs russes ne font preuve d'assez d'autorité à l'égard des scientologues.

 

Tout établissement scolaire exploitant les méthodes de Hubbard, comme nous l'avons vu, est certainement connecté au réseau de la secte de Scientologie. En conséquence, son activité est inadmissible dans le système éducatif de la FR. Voilà ce que nous avons proclamé au département de l'éducation à Moscou et au ministère de l'éducation dans la FR. Néanmoins, le danger d'une pénétration des idées scientologues dans le système éducatif est important. Le problème est grave. En recherchant de nouvelles méthodes pédagogiques efficaces, les parents, les enfants et les enseignants risquent de se retrouver impliqués dans une secte dangereuse et destructrice.

 



[1] Association for Better Living and Education