Knutby : une introduction

 

Helena Löfgren, Éthologiste (étude du comportement)

 

 

Le 10 janvier 2004, dans un petit village nommé Knutby, situé au centre de la Suède, l'épouse du 'Révérend' Helge Fossmo est tuée et un membre de leur congrégation est blessé par balles. Peu d'années auparavant, la première épouse du 'Révérend', une jeune femme, avait trouvée la mort dans des circonstances mystérieuses. Cette fois ci, Sara Svensson, "la nounou" des enfants, avoue être la coupable du meurtre et de la tentative de meurtre. Il apparaît en outre que le 'Révérend' a une maîtresse, qui n’est autre que l'épouse de l'homme blessé lors de la tentative de meurtre. Cette dernière avait confessé sa liaison amoureuse devant la congrégation qui blâma le 'Révérend' comme étant "le Serpent au Paradis".

Quelque mois plus tard, la nounou sera condamnée pour meurtre et tentative de meurtre. Le 'Révérend' sera condamné pour instigation au meurtre et instigation à tentative de meurtre en l’ayant systématiquement manipulée.

 

             

 

Lorsque la tragédie a été révélée je n'ai pas été surprise. J'ai parlé avec d’anciens membres, avec des proches de membres et avec la police. J'ai assisté aux deux procès qui ont eu lieu dans cette affaire. J'ai aussi fait de nombreux commentaires dans les médias suédois. J'ai personnellement rencontré certains parmi les révérends de Knutby et parlé à "l'Epouse du Christ" - une des leaders de la congrégation de Knutby -. J'ai une licence en lettres, avec la psychologie comme matière principale. Mais, plus important, j'ai aussi eu une expérience personnelle avec une secte manipulatrice: Moon. J'ai fait partie des moonistes pendant deux ans au début des années quatre vingt dix. Cette expérience m'a fait réaliser que j'aurais pu être à la place de celle qui a tenu l'arme...

 

Depuis, j'ai parlé avec plusieurs anciens membres de la secte. Je crois que la manipulation systématique, qui ôtait aux membres leur identité et leur liberté de pensée, a été la cause du meurtre de Knutby.

                                                

L'épouse du Christ

 

Âsa Waldau, ou "l'Epouse du Christ" est toujours le leader informel de Knutby. Elle décrit son enfance comme ayant été difficile. Ses parents ont divorcé alors qu'elle était adolescente. La même année, elle a trouvé le "salut". Son grand-père était un membre prééminent du mouvement Pentecôtiste suédois, mais sa mère n'aimait pas ce mouvement. Il y avait des tensions dans la famille, et pour finir Âsa fut envoyée dans une famille d'accueil. Elle se mit à travailler avec d'autres jeunes dans le mouvement pentecôtiste. En 1990, elle fut recrutée pour s'occuper d'enfants du mouvement dans la ville universitaire d'Uppsala au nord de Stockholm.

 

Âsa avait 25 ans et était déjà mariée lorsqu'elle fit la connaissance de Patrik Waldau, un jeune homme (il n'avait que 15 ans!) qui allait devenir son deuxième mari. Le scandale du divorce fournit aux dirigeants l'opportunité de lui faire savoir qu'elle était devenue indésirable.

 

Elle avait développé des traits de caractère qui la portait à exiger une obéissance totale, elle prétendait connaître la volonté de Dieu et se voulait sans défaut. Elle éprouvait le besoin de dominer et ne montrait aucun respect pour l'intégrité et les limitations d'autrui. Elle séparait les enfants de leurs parents et se mêlait des relations entre les gens. Elle rassemblait autour d'elle un petit groupe de jeunes gens qui l'admiraient.

 

Après son divorce en 1992, Âsa partit à Knutby vivre avec son jeune ami dans la maison des parents de ce dernier, et se retrouva au centre du mouvement pentecôtiste. La famille Waldau soutenait ce mouvement économiquement, et leur maison était au centre de l'activité de la congrégation. Le père de cette famille, Per-Arne, défendait toujours Âsa lorsqu'on la critiquait.

 

Knutby est un petit village d’environ 10 000 habitants. En 1999, avant la mort de la première femme du Révérend, la congrégation de ce mouvement pentecôtiste comptait presque 80 membres et se sentait choisie par Dieu depuis qu'un prédicateur, Håkan Sunnliden, avait prophétisé qu'il y aurait un "feu spirituel" et un "renouveau" à Knutby. Le leader, Kim Vincent, avait reçu une prophétie plus personnelle, à propos de "quelqu'un dont les gens pensaient du mal, et qui viendrait l'aider dans la congrégation". Selon son interprétation cette femme était Âsa. Il existait une troisième prophétie: "la famille Waldau devrait prendre soin d'un Serviteur de Dieu".

                                              

Le Révérend Helge Fossmo

 

Entre 1992 et 1997, Âsa voyagea à travers la Suède, dispensant des sermons. Elle choisissait des personnes qu'elle invitait à Knutby. Un des invités fut Helge Fossmo, qui allait par la suite devenir son partenaire et le leader de la congrégation. Né en 1971 et benjamin d'une fratrie de cinq enfants, il "trouva le salut" à l'âge de douze ans. Plus tard, il devint le leader d’un petit groupe "chrétien", inspiré par Word of Life, un des mouvements de renouveau de la foi. Lors de son arrestation, son homepage avait des liens renvoyant à cette secte et à des prédicateurs américains liés à Word of Life. Certains membres influents de Knutby assistaient eux aussi à des classes bibliques de Word of Life. Pour finir, Helge est revenu vers le mouvement pentecôtiste, où il a rencontré Âsa lors d'un meeting de renouveau de la foi. En 1997, lui et sa femme déménagèrent pour s'installer à Knutby.

 

La nounou: Sara Svensson

 

Deux ans après, Sara Svensson s'est également installée à Knutby, où elle est devenue la nounou des enfants de Helge. Elle avait 22 ans, et avait grandi dans une petite communauté dans la campagne suédoise, enfant unique d'une famille chrétienne. Elle était souvent hospitalisée à cause d'allergies sévères, et sa mère avait cessé de travailler pour pouvoir s'occuper d'elle les premières années. Celle-ci mourut alors que Sara avait seulement 11 ans, à la suite de quoi cette dernière fut élevée par son père. Après l’école, elle avait l'habitude d'assister à des classes bibliques. Un jour, Âsa est venue leur parler, et Sara fut "inspirée". Elle s'est mise à assister à des classes bibliques à Knutby, et pour finir s'y est installée.

 

La prophétie

 

En 1999, Âsa est devenue "l'Epouse du Christ". Elle s'est achetée une bague avec 7 diamants, portant en inscription un verset de la Bible. Les "fiançailles" entre Âsa et Jésus furent célébrées par Helge dans la salle paroissiale le 29 mars 1999. Les enquêteurs ont trouvé dans les ordinateurs de personnes du cercle rapproché de la congrégation un document intitulé 'La Prophétie Tirsa". Durant l'année 2000, Âsa consignait ce qu'elle pensait que Jésus lui avait dit. La prophétie était tenue secrète. Elle disait: "Je suis le Roi des Rois et tu es la Reine du Ciel". "Tu était déjà dans mes pensées à la création du monde, et je suis dans l'attente de toi depuis toujours". "Souviens-toi que tes paroles ont le même pouvoir que les miennes". A partir de là, les membres l’ont considérée comme faisant un avec Jésus, et de ce fait lui ont obéi. Quelques jours avant que la prophétie soit écrite par Âsa, une personne proche d'elle  reçut "une parole de Dieu" disant que Âsa allait mourir afin d'épouser Jésus au ciel. Les leaders se mirent à prier pour sa mort imminente, et les révérends annoncèrent dans leurs prêches que la fin du monde adviendrait lorsque Âsa épouserait Jésus. Cette croyance eut pour effet de créer un état d'urgence dans le groupe, elle eut des effets sur les sentiments, la moralité, la sexualité etc. de ses membres.

Âsa avait également des "serviteurs" parmi le cercle rapproché. Ils s'occupaient de tout ce qui avait trait à la vie de tous les jours, et la "protégeaient" par des prières et des "combats spirituels". La "prophétie" montrait que tout était prédéterminé, y compris les serviteurs. Les leaders interprétaient des "signes", et disait aux membres du groupe ce qui allait leur arriver. Au tribunal, Sara Svensson dit: "C'était prédéterminé que Daniel et Alexandra devaient aller au ciel". Lorsque tout est prédéterminé, la vie devient comme un théâtre.

 

Mort de la première femme

 

Helge Fossmo travaillait avec Âsa presque jour et nuit. Sa femme, Helen, s'en plaignait devant quelques uns des membres. Helge l'accusait alors d'être indocile et jalouse. Cela n'était pas permis! Selon Helge, Âsa disait qu’Helen ne le méritait pas, et que si elle ne changeait pas, Dieu allait la "ramener auprès de lui". Selon Helge, tout s'est fait graduellement. Âsa lui inspirait de plus en plus de confiance et de foi. Des flatteries et des louanges mélangées à des colères autoritaires. (Helge allait par la suite employer le même mélange d'amour et de haine face à la nounou, Sara.) Helge prétendait être le "canal de Jésus" et que de ce fait Jésus parlait à Âsa à travers lui. Apparemment cela l'amenait à toucher ses cheveux, à masser ses pieds et, pour finir, à la satisfaire sexuellement.

 

En novembre 1999, la femme de Helge mourut dans des circonstances mystérieuses. Helge trouva sa jeune femme Helen morte dans leur baignoire, vêtue d'une chemise de nuit. Elle avait une dose toxique de Dexofen (analgésique) dans le sang. Dans le résultat d'autopsie envoyé à ses parents, cette information sera effacée.

 

La liaison de Helge et de Sara

 

L'année suivante, Helge épousa Alexandra, la soeur d'Âsa Waldau. La nounou, Sara, épousa, elle, son petit ami. Mais au printemps 2001, Helge et Sara entamèrent une liaison. Au tribunal, Sara dira: "Au cours du printemps, la cour de Helge se fit de plus en plus pressante". Elle était invitée dans sa maison pour prier, et il la regardait les yeux débordant d'amour en lui parlant d'amour céleste. Helge disait qu'ils devaient former une "alliance", une "action d'obéissance à Dieu". Au début de l'été, Helge tomba très malade, et Sara l'emmena à l'hôpital. Il lui dit alors qu'il s'agissait d'un "combat avec le diable" et qu'un "temps d'épreuves allait commencer". Le temps de rentrer de l'hôpital, où le mari de Sara était allé la chercher, ce dernier fut prévenu que la présence de Sara à ses côtés était indispensable. Sara fut amenée à rester dans la chambre de Helge pendant 6 mois! Les nuits, Helge se "battait contre le Diable", et pour emporter la victoire ils avaient des rapports sexuels. Ils parlaient mariage lorsque Helge demanda à Sara si elle tuerait quelqu'un si Dieu le lui demandait. Puis il se mit à lui parler d'Abraham sacrifiant son fils.

                                              

Sara la tentatrice

 

Fin 2001, Helge dit aux autres révérends que Sara et lui souhaitaient se marier, mais Âsa dit que "d'après Dieu", cela ne serait pas correct. Helge convainquit Sara de continuer leurs relations sexuelles, selon de nouvelles implications, non plus par amour mais par la "volonté de Dieu". Il lui raconta alors avoir reçu une lettre anonyme selon laquelle "sa deuxième femme allait lui être ôtée elle aussi, et que près de lui il y avait une femme faite pour lui, mais qui était coincée dans un autre mariage..." Sara dit au tribunal que si son mari ne consentait pas à divorcer, il allait mourir. Elle était en état de choc et croyait dans toutes les choses "surnaturelles" qui arrivaient à Helge. Elle accepta de divorcer de son mari en 2002.

 

Sara brisée par Helge

 

Pendant l'année 2003, Sara ne parla pour ainsi dire à personne à part à Helge. Elle était son esclave; dépossédée de sa volonté propre, elle vivait la plupart du temps enfermé dans sa chambre. Il lui disait : "Tu es dégoûtante, une salope arrogante, dépourvue d'intelligence, blonde, fausse, tentatrice". Chaque mot faisait profondément souffrir Sara. Puis il terminait avec les mots "je t'aime". Arrivée là, elle était profondément reconnaissante d'être aimée malgré le fait d'être si horrible. Cette mixture d'amour et de haine est dévastatrice. En automne 2003, Helge prit une nouvelle maîtresse, tout en gardant Sara comme esclave sexuelle. Fin 2003, Helge lui demanda de nouveau si elle était capable de tuer, mais elle lui dit que non. Il continuait à insister, cependant. Il envoyait des SMS anonymes pour enfoncer des idées dans l'esprit de Sara: "Tu sais ce que tu as à faire. Fais le avant le 25 novembre où alors ce sera trop tard pour toi". La date en question était celle du jour du mariage de Helge et de Helen (sa première femme). Mais Sara avait des doutes, et elle demanda à Helge si c'était lui qui avait envoyé les sms. Il nia en colère, si bien que Sara s'excusa, toujours désorientée :

"L'autre jour je ne pensais pas du tout à tuer quelqu'un, mais maintenant c'est comme si tu me demandais de tuer ta femme."

"C'est toi qui le dis, pas moi" répondit Helge.

"Je ne souhaite pas du tout tuer quelqu'un. Oublions tout ça", dit Sara.

"Pourquoi est-ce que nous parlons de ça?" demanda Sara à Helge après un moment.

"Parce que je crois que c'est exactement ce qui va arriver", répondit Helge.

 

Le jour suivant, elle était anéantie, et reçut un autre SMS : "Ne sois pas chagrinée, n'aie pas d'hésitation, par égard pour lui (Helge), par égard pour elle (sa femme), par égard pour Dieu et par égard pour toi-même. Retourner chez soi est une grâce". Sara pensait que quelqu'un en Suède se sentait sommé par Dieu de lui envoyer cela. Helge lut le SMS, soupira et dit seulement: "Retourner chez soi est une grâce". Sara dit qu'elle souhaitait en parler avec le mari d'Âsa, Patrik Waldau. Mais Helge dit que celui-ci ne comprendrait pas, que lui-même était au-dessus des autres et qu'elle ne devait parler à personne.

Il est à remarquer que Helge ne dit jamais clairement qu'il souhaitait tuer sa femme, Alexandra. Il brisait Sara, puis implantait ces idées dans son esprit à l'aide de nombreux sms, en la rendant de plus en plus convaincue que les messages venaient de Dieu.

Sara tenta de tuer sa femme à l'aide d'un marteau, mais elle ne frappa pas assez fort. Après cela, les leaders la renvoyèrent chez elle. Elle devint un paria solitaire, qui craignait de perdre la grâce de Dieu. Helge continuait à la pousser à faire une nouvelle tentative, et à tuer le mari de sa maîtresse également. Cinq jours avant le meurtre, Helge prononça son dernier sermon:

"Que crains tu? Tu sais que c'est ainsi : lorsque tu peux sérieusement dire je ne crains pas la mort, lorsque tu as une patrie où aller...Je souhaite aller plus près de Dieu. Je souhaite tuer tout ce qui m'en empêche".

Le 10 janvier 2004, Sara commettait le meurtre. Au moment d'entrer dans la maison, elle regarda son mobile une dernière fois, espérant recevoir de Dieu un sms où il lui disait d'arrêter, qu'il avait vu qu'elle avait la volonté, juste comme il l'avait fait avec Abraham. Au tribunal elle dit: "J'étais programmée pour tuer".

 

Lors du procès Knutby, tenu devant le tribunal de grande instance en 2004, Helge Fossmo fut jugé innocent d'avoir tué sa première femme, mais fut condamné à vie pour avoir provoqué un meurtre et une tentative de meurtre. Sara fut condamnée à un traitement psychiatrique pour meurtre et tentative de meurtre. La cour d'appel rendit les mêmes conclusions.

L'examen psychiatrique conclut que Sara avait subi des abus psychologiques et avait été systématiquement manipulée jusqu'en être brisée.

 

Après le meurtre

 

Aujourd’hui "les affaires ont repris" à Knutby. Trois membres ont quitté la congrégation après le meurtre, et quatre livres ont été publiés sur le groupe. En 2005, 'l'Epouse du Christ' ouvrit un spa et sortit un disque qui ne devint pas un hit. L'année d'après, un enseignant et un assistant furent condamnés pour maltraitance d'enfant. Ils se sont fait prendre alors qu'ils étaient assis sur un enfant sur le plancher des toilettes. Ils admirent le fait, mais plaidèrent non coupable. Le 31 août 2006, Helge admit qu'il avait une part de responsabilité dans le meurtre lors d'une interview télévisée. Il dit avoir vécu dans une culture sectaire et qu'il avait réalisé cela qu'après un long moment. Il dit aussi que d'autres étaient impliqués dans le meurtre. Il demanda à un expert d'analyser les SMS, celui-ci dit que Âsa pourrait bien en avoir été l'auteur, et Helge dit : "C'est exact, Âsa écrivait les sms, moi je ne faisais que les envoyer". Noël 2006, Helge se fiança en prison, et en mars 2007, le cas Knutby fut clos. Les confessions de Helge ne menèrent à rien qui permît d'ouvrir une instruction préliminaire. Sara est encore en traitement psychiatrique. Une affaire de garde d'enfants est en cours ; un médecin a trouvé des traces de maltraitance sur un enfant sous la garde de son père, encore dans la secte.

 

En résumé

 

La manipulation systématique est toujours à l'oeuvre dans le groupe. Les membres semblent être frappés de cécité lorsqu'il s'agit de critiquer le groupe, et leurs familles sont encore inquiètes, en particulier à propos des enfants impliqués. Helge fut condamné à la prison à vie pour avoir projeté le meurtre, mais pas pour ce qu'il avait fait à Sara.

Est-ce que cela devrait être permis de briser une personne au point d'en faire une esclave obéissante allant jusqu'à commettre un meurtre? Je pense qu'il devrait exister une loi contre la mise sous influence excessive. En Suède, nous avons vu se profiler un léger réveil, mais le chemin est encore long. Si les gens autour de Knutby avaient eu plus de connaissances sur la manipulation, la tragédie aurait peut-être été évitée. C'est donc extrêmement important de diffuser des connaissances sur la manière dont cette sorte de manipulation fonctionne. En dernier lieu, trouver de l'aide pour ceux qui ont été blessés par des sectes manipulatrices est d'une importance capitale. Je rêve d'un Wellspring [1] en Suède.

 



[1] Centre de retraite fondé par dr. Paul Martin en Ohio, États Unies (http://wellspringretreat.org/ )