Etat des lieux sur la prévention de l'influence sectaire dans le système d'éducation en Ukraine

Elena Merzlyakova, candidate à l'Institut de Pédagogie et de Psychologie de l'Académie d’Education professionnelle de Science pédagogique d'Ukraine, psychologue praticienne.
Vladimir Petukhov, F.P.P.S. - Family and Personality Protection Society, psychologue social.

Thèse

Ce document représente notre expérience de travail avec des spécialistes du système d'éducation dans notre pays, et est le résultat de la mise en œuvre d'un programme socio-psychologique pour la prévention de la manipulation psychologique et de l'influence négative des sectes sur des étudiants dans les établissements d’éducation de l’Etat.

Nous avons examiné les conditions suivantes à travers les exemples primaires de groupes sectaires spécifiques s'introduisant dans le système d'éducation :

Nous notons que l’influence propre des sectes est exercée d'une façon complexe à tous les niveaux du système d'éducation.

Avec l'appui des appareils administratifs centraux et locaux du système d'éducation, une conférence de recrutement à grande échelle a été organisée et tenue sous forme d’un séminaire de formation du personnel. La vulgarisation de l'idéologie et de la technologie de la secte s'est produite selon les développements psychologiques préventifs et instructifs les plus récents.

Les sectes, profitant de la pauvre qualité du matériel et des conjonctures économiques faibles dans les institutions éducatives, établissent un rapport étroit avec leurs gestionnaires et leur administration en organisant, à travers de l’aide humanitaire sponsorisée, excursions et colonies de vacances pour les étudiants et les professeurs. Le résultat de ces manœuvres est que l'administration accepte de louer des locaux à des organismes de réputation douteuse pour mener leurs activités rituelles. Ceci aboutit souvent à l'intrusion sans accord parental, des éléments de maintien de l'idéologie et du dogme de la secte, au même niveau que la méthodologie ordinaire du programme d'éducation, mais en contournant l'évaluation experte appropriée. Aux dépens du temps détourné de l'étude, les représentants de la secte donnent leçons et conférences aux étudiants et aux professeurs, distribuent fréquemment de la littérature, des livrets d'autres matériaux d’information extraits de textes de recrutement de l'organisation.

L’acuité et la spécificité particulière du problème culminent à un certain niveau par la coopération entre les parents, les enfants et les professeurs, si ceux-ci et/ou ceux-là sont membres d'une organisation sectaire.

Pendant l'exécution du travail préventif pour réduire le risque d'influence négative des sectes sur le personnel du système d'éducation, nous avons noté certaines difficultés objectives et subjectives qui, si on les avait maîtrisées, auraient permis une meilleure approche du problème. Notamment:

Tenant compte de ce qui précède, nous avons proposé et avons réalisé des mesures et des programmes pour contrecarrer l'influence négative des sectes dans le système d'éducation, menées par des étudiants et par les spécialistes eux-mêmes dans le domaine d’éducation (gestion y compris et administration des établissements d'enseignement.)

La Family and Personality Protection Society a organisé une série de mesures complexe pour l’année 2003-2004, des mesures incluant du travail dans les établissements d'enseignement, des table rondes, des consultations, des conférences ayant comme résultat la création de deux programmes de prévention.

Le premier, est le programme socio-psychologique "Empêcher la manipulation et la mise sous contrôle psychologique des consciences" est destiné aux élèves de terminale des établissements d'enseignement public.

En deuxième lieu, il y a le programme de formation éducatif "La sécurité psychologique - pour le professeur" qui comprend la formation à distance, une rubrique et un magazine spécialisé, les ressources, des reportages sur une page web, des conférences et formations spécialisées pour des experts du domaine éducatif. Ce programme a déjà atteint sa maturité dans le cadre de « tout pour l’Ukraine» du programme, aussi éducatif qu'innovateur, de  « Ecole de pédagogie ouverte» organisé avec l'appui de l'Académie pour la Science pédagogique d'Ukraine.

Résumé

Ce rapport distingue les raisons essentielles, les méthodes et les mécanismes de pénétration de l'idéologie des sectes dans les établissements d'enseignement sur base du cas pratique d’actions psychologiques et pédagogiques. Des possibilités ont été analysées quant au succès de l'intrusion de l'idéologie totalitaire et destructive des sectes dans des établissements du domaine scolaire. Des mesures préventives possibles sont examinées de même que les résultats de la réalisation du programme socio-psychologique pour la prévention de la manipulation psychologique et de l'influence négative des sectes sur des étudiants dans les établissements éducatifs d'Etat en Ukraine.

Présentation

L'éducation en général est associée à l'acquisition de nouvelles qualifications et connaissances, à la croissance psychologique et spirituelle d'une personne pour ses activités futures réussies, et pour la formation d'une personnalité libre et indépendante. Tout ce qui touche à l'éducation et aux structures éducatives est perçu par la conscience publique non sans équivoque, mais dans l'ensemble – positivement. Ainsi alors que le conservatisme des structures éducatives peut soulever des critiques pour le décalage entre les programmes et les besoins éducatifs contemporains, il peut également stimuler la fierté en la tradition et la continuité du rapport avec l’Alma Mater. Cependant, nous pouvons certainement affirmer que personne qui travaille dans le domaine de l'éducation n'est indifférent: ni les parents, ni les enfants, ni les spécialistes dans ce domaine eux-mêmes.

Le thème de l'éducation n'a pas retenu notre attention par hasard. L'importance dans la vie d'une personne du temps passé dans un établissement à étudier était non seulement significative pour nous, mais également aux personnes et organismes de divers sectes persuasives qui essayent d'employer le système éducatif pour leurs objectifs propres.

En construisant ce cas nous avons examiné les raisons pour la potentialité de pénétration par des sectes dans le système Etatique de l'éducation secondaire obligatoire, qui a un caractère laïque en Ukraine. L'analyse ne nous a pas permis une conclusion réjouissante: les personnes qui travaillant dans les écoles aujourd'hui aiment peut être particulièrement leur profession, n'ont aucun autre endroit où aller travailler, ou ont récemment changé de profession; le niveau des connaissances et d’information socio-psychologiques du corps enseignant est très bas; les responsables tendent de favoriser des méthodes directives et autoritaires de direction; un grand nombre de professeurs appliquent des éléments hérités du système soviétique d’éducation dans leurs pratiques.

Comme exemple nous offrons une petite comparaison de contrôle de la conscience selon S. Hassan dans des sectes destructives avec les méthodes soviétiques d'éducation.

Sectes destructives – Orientation dans les écoles soviétiques

Contrôle du comportement

Contrôle de l’Information

Contrôle de la pensée

Contrôle des émotions (sentiments)

La petite recherche sur les structures organisationnelles, que nous avons effectuées parmi des pédagogues, a montré la prédominance d'un système bureaucratique autoritaire dans l'administration (vraie organisation) dans les établissements scolaires. Lors de cette recherche il est apparu que le rêve des professeurs (organisation idéale) était relié à l'activité d’individus indépendants réalisés qui résolvent conjointement des buts communs. Cette anomalie entre la vraie et l‘image idéale aboutit non seulement à des problèmes psychologiques pour les professeurs eux-mêmes, mais également à une tendance à choisir des méthodes de manipulation autoritaires envers les professeurs.

Lors de notre travail avec les professeurs, que nous discutons ci-dessous, ils sont arrivés à la conclusion collective que la manipulation psychologique était un phénomène très répandu dans le système d'éducation secondaire national. Parfois les participants à nos conférences ont éprouvé un certain choc: " Comment moi, je suis un manipulateur! J'ai toujours fait cela" "Nous avons-nous même formé des personnes psychologiquement dépendantes." Le deuxième point inclut le social et l'état psychologique instable du professeur. Le sentiment de désespoir personnel l'a souvent poussé à rechercher lui-même le confort dans divers types de sectes. A ce stade les professeurs commencent à être une menace directe pour la santé psychologique de leurs élèves.

Par exemple, dans un des lycées de Kiev il y avait un professeur du genre "professeurs de la vieille école" qui a adhéré à un des groupes nouvel âge, et a dit à des étudiants de plusieurs classes que la fin du monde était proche. Naturellement, il avait les meilleures intentions et une croyance sacrée, conforté qu’il avait raison de le faire. Mais ceci a créé l'hystérie dans les maisons de plusieurs enfants. L’hystérie a gagné les parents, puis l'administration du lycée informée par les parents. La frayeur s’est alors dissipée. Les parents furent informés de la situation difficile dans la vie de ce professeur dont le petit enfant était mort. L'incident semble avoir été clôturé, mais la menace potentielle à la santé psychologique des étudiants a perduré.

La troisième raison est que le monde des professeurs est très mal informé sur les activités des sectes totalitaires et destructives, sur des termes comme sectes, sur l’état de dépendance induit par les sectes, sur la contrainte et l’exploitation psychologique, sur la manipulation et le contrôle de la conscience et sur la pensée critique.

Ceci n’est pas dû à une non-existence de tels problèmes. Discutant de ceci lors d’une réunion avec presque 50 professeurs de toute l'Ukraine, un court-métrage de 15-minutes a été visionné au sujet du danger que présentent des séquelles sectaires causées par une église charismatique dans la ville de Kiev. La discussion, avec interruptions, s’est terminée très tard. Beaucoup de questions nous ont été posées et nous avons aussi entendu beaucoup de nouvelles choses au sujet d’activités spécifiques de sectes destructives dans diverses régions de l'Ukraine. Cependant, l’idée que ces sectes pouvaient représenter un sérieux danger n’a été mentionnée que par peu de gens ayant une expérience de première main des ravages de l'influence sectaire. Pour les autres c'était juste une matière intéressante, rien plus.

Pour illustrer le manque d’information et de préparation psychologique des professeurs pour rencontrer des sectes, nous présenterons l’exemple suivant : Une des universités de Kiev nous a sollicités avec une demande d'aide. Il s’agissait de jeunes créateurs, actifs, originaux qui étaient devenus très impliqués avec la Société pour la Conscience de Krishna. Ils ont commencé à prêcher dans les dortoirs de l'université et à instruire leur petite communauté. L'administration n'avait aucune idée de la manière de réagir par rapport à ces étudiants, il n’y avait aucun plan d’action ou recommandation méthodique pour aider les professeurs à réagir, ni des recommandations pour éviter de tels écueils à l’avenir. Nous avons tenu une réunion d’information concernant cette organisation sur les plans légaux, religieux et psychologiques avec les professeurs. Nous avons été étonnés par leur réaction. Beaucoup étaient embarrassés - pourquoi réagir du tout? Ceci est bon pour les jeunes - ils se sont trouvés eux-mêmes, ils ont cru à quelque chose d’élevé et porteur de lumière. On est libre de croire à ce que l’on veut. C’est cela la liberté de conscience.

La plus grande difficulté était de faire comprendre que dans le cas présent il n’était pas question de liberté. L'endroit où les sectes destructives avaient atterri et avaient utilisé des techniques psychologiques de contrôle mental était là où il n'y avait aucune vraie liberté de choix. Les professeurs qui avaient eu le contact direct avec les jeunes Krishnas étaient parmi les participants, et eux nous ont aidés à attirer l’attention des autres sur la façon dont les jeunes avaient changé après avoir adhéré à cette secte. Enfin on est arrivés à faire comprendre les méthodes suivantes pour développer la situation.

L'ignorance dans le monde des professeurs de la différence entre une secte destructive et une église traditionnelle a eu comme résultat que sectes et églises ont été mises sur le même pied selon leurs apparences. Il est courant d’entendre les professeurs dire que la plus grande secte totalitaire en Ukraine est l'Eglise Orthodoxe. Ceci, aussi, ouvre des possibilités nouvelles pour manipuler l'information. Ainsi, sous le prétexte qu'il existe la séparation entre Eglise et Etat en Ukraine, on ne permet pas aux représentants de l'Eglise Orthodoxe, traditionnelle en Ukraine, de donner cours dans les écoles, mais on le permet aux représentants de « nouveaux mouvements religieux » sous le prétexte qu'ils sont une organisation sociale, un mouvement philosophique, éducatif, ou un comité de sports. Avec la bénédiction officielle de l'administration et des établissements d’enseignement, sous forme de conférences sur des sujets comme l'abus des drogues, des recommandations de vie saine, la préparation à la vie de famille, des formes de développement personnel - mentales et spirituelles, les membres des sectes propagent activement leurs vues propres, leurs doctrines religieuses et leur perception du monde.

Par exemple, au niveau départemental, de la ville et de la zone d'éducation publique, l'église de l'unification de Moon a utilisé une de ses filiales pour organiser des conférences massives pour les directeurs, les directeurs d'études et de l’enseignement, et pour des professeurs.

Pour des stages allant de trois à cinq jours ces personnes se sont rassemblées, comme commandé, dans des lieux ou des centres résidentiels de santé. Le programme comportait des leçons soutenues du type "professeur-étudiant", ainsi qu’un programme culturel de groupe.

Ce genre de séminaire a été organisé dans plusieurs de nos universités. Un des psychologues ayant participé à une conférence, continue à rechercher des chansons qu’elle chante avec d’autres membres du personnel de direction le soir. Elle se souvient de ce séminaire avec humour, mais fait remarquer que pas tout le monde a eu une attitude semblable à la sienne.

Un groupe de professeurs a si bien assimilé les théories portées à leur connaissance pour la première fois qu’il a, plus tard, participé à une "cérémonie de mariage" organisée un jour ensoleillé d'été dans le stade central de la ville. Mais un autre groupe, plein de ressources, après une conférence semblable dans une école secondaire de la ville a mis sur pied des cours dans ses établissements propres d'enseignement pour informer sur les méthodes employées par cette secte.

L'intérêt et l'application des diverses méthodes utilisées par les sectes dans le système d'enseignement sont déjà, malheureusement, devenus très évidents. Cette sorte d'innovation pédagogique et psychologique est promulguée d’une certaine manière en tant que savoir-faire exclusif.

Lors de «Prévention contre la manipulation psychologique et le contrôle de la conscience» dans un grand centre industriel et culturel à Kharkov, en Ukraine orientale, nous avons attiré l'attention sur les grands nombres d'annonces tapissant les rues de la ville pour le Centre de Dianétique. Et parce que notre programme démasque des issues d’influence sectaire, c’est en menant des séminaires à ce sujet avec des psychologues dans notre programme préventif, qu’une discussion a démarré au sujet de la très grande influence des différentes sectes dans notre vie, dans nos villes en général et dans le système d'enseignement en particulier.

La discussion a commencé à se préciser par rapport à la « Scientologie ». Nous avons été étonnés par sa propagande claire et agressive - où était donc l’administration ? Ce que les professeurs locaux disaient nous a étonnés encore plus. Il s'est avéré qu'en contactant différents fonctionnaires au niveau des autorités régionales la technologie de la Scientologie s’était ouvertement propagée dans le système d'éducation, et dans le programme d'études « volontaires obligatoire » on la recommandait pour des leçons aux étudiants.

Ce n'était pas surprenant qu'au cours de la réunion, les Scientologues ont essayé de vanter leur marchandise aux gens: technique pour enseigner la lecture rapide aux enfants, les programmes pour augmenter les degrés d'instruction, la technologie pour stabiliser un état émotif, et un programme contre la drogue (Narconon). Il faut dire que les techniques sont vraiment très attrayantes: compactes, simples, et surtout, efficaces.

La seule chose qui peut aider à diminuer la collaboration est la disponibilité d'informations complètes sur cette organisation. Malheureusement, chacun est loin d’avoir accès à ce genre d'information.

En dressant l’inventaire du faible financement des écoles, des incidents fréquents sont provoqués par des sectes qui incluent dans leurs demandes pour la location de salles des propositions offrant des cours divers complètement gratuits aux étudiants de l'école.

Par exemple, dans l'administration du lycée dans laquelle je travaille, les représentants d'un des nouveaux mouvements nouvel âge,"Iskusstvo Zhizni" (Art de la vie) ont soumis une application. Ils voulaient discuter le bail de location du gymnase parce que des tapis de sports étaient nécessaires pour leurs leçons. Les gestionnaires du Lycée m'ont demandé une opinion professionnelle sur leur demande. J'ai écouté une histoire au sujet de la vitesse avec laquelle ces enseignements gagnaient dans le monde (ayant déjà gagné la Baltique, la Russie et le Belarus), j'ai vu l'idéologie douteuse et des pratiques assez dangereuses: suggestion, contrôle de la respiration etc... Dans l'ensemble, les professeurs de notre lycée n’ont pas tâté la "conscience exclusive" offerte par «Art of Life" (Art de vie). Mais, malheureusement, il n'y a aucune garantie que cette " conscience "ne sera pas obtenue par les professeurs d'autres écoles dans la Ville de Kiev.

Il faut dire que la location des espaces scolaires - classes, salles d'assemblée et gymnases - est une pratique courante. Les conférences douteuses de tendance philosophique, spirituelle ou psychologique se produisent assez fréquemment dans l'espace d'une ou l’autre école de la ville. Les attributs invariables de ces conférences sont la présence d'un "prophète" vivant ou d’un "messie", l’œil vif de ses adhérents et l'enthousiasme universel pour (ou contre) une théorie bien équilibrée pour réformer la société. Fréquemment les méthodes choisies par des organismes sectaires pour établir un climat d’amitié avec les établissements

d'enseignement, à première vue, ne réveillent aucun soupçon: cadeaux aux enfants oubliés lors de la nouvelle année, organisation d’excursions pour les enfants et les professeurs, organisation de temps de relaxation et de temps libre.

Par exemple, les divers nouveaux mouvements religieux d'un courant pseudo-chrétien organisent des colonies de vacances pour les classes supérieures. C'est une offre très tentante pour des parents, parce que des enfants sont emmenés au bord de la mer ou dans de beaux endroits à la campagne tout à fait gratuitement. Ce qu'on ne dit pas aux parents au sujet de ce programme culturel et éducatif intensif c’est que les étudiants y seront endoctrinés.

C’est de cette façon que l’influence des sectes dans les établissements scolaires se propage en:

Il arrive parfois que des complications surgissent avec des professeurs lors de l'organisation de contacts avec les parents des étudiants qui sont des adeptes des sectes totalitaires et destructives.

Ceci peut se manifester quand les parents se plaignent à propos d’informations en désaccord avec la doctrine de la secte. Par exemple, le père d'un élève du secondaire (9è), membres de l'organisation des Témoins de Jéhovah, était indigné et a écrit une lettre scandaleuse aux autorités supérieures demandant pourquoi on enseignait la psychologie à son enfant alors que cette matière n'était pas dans le programme d'études des écoles d'Etat. Il faut signaler que c’était dans le cadre de cette discipline que notre programme pour la prévention de la manipulation et du contrôle psychologique de la conscience était effectué. Le conflit a disparu quand on a persuadé le parent que chaque cours supplémentaire était facultatif. Finalement il n’a pas retiré le garçon de l'école.

Mais tous les cas ne sont pas aussi simples. Par exemple on avait vu une fille de septième commettant un vol : de l’argent pris à des enfants de première, des petites fournitures de bureau, etc... Les parents de la fille étaient également des membres des Témoins de Jéhovah. Un certain dialogue constructif avec les parents à cette occasion n'avait pas abouti. Ils ont répondu, "si notre fille a pris quelque chose, elle n’a fait que le prendre; ce n'était pas du vol. Ceux qui croient en Dieu et prient chaque jour ne peuvent pas voler."

Nous ne pensons pas qu’il y aura des changements de si tôt dans la compréhension par l'administration des mécanismes et des risques que présente l'influence d'une ou l’autre secte dans le système d'éducation. La pénétration dans les établissements d'enseignement de l’Etat donne de grands avantages aux sectes :

Dans le contexte actuel de l'éducation, il est difficile de prévoir le soutien gouvernemental pour notre initiative contre la pénétration d'idéologies sectaires dans le système d'éducation d'Etat. Le choc principal de l'empêchement incombe aux organismes sociaux et aux pédagogues engagés. C’est dans cette direction que nous avons monté un cas défini que nous voudrions vous livrer.

À la conférence des sciences pratiques internationale sur "Empêchement de la coercition psychologique, de la manipulation de la conscience et développement de la pensée critique dans l'environnement de la jeunesse" qui a eu lieu en mai 2004 à Kiev, il y avait des représentants de notre programme "Empêchement de manipulation et de contrôle psychologiques de la conscience" ainsi que "La sécurité psychologique - pour le professeur."

Le premier programme s’est terminé par le développement de la promotion d’acquis permettant l’affirmation de soi chez les jeunes (interaction constructive publique), réflexion (la capacité de voir et comprendre une situation), pensée critique (la connaissance pratique du travail d’information: analyse, transformation, technologie pour la prise d’une décision indépendante), la présence d'informations sur les sectes et la mise sous contrôle de la conscience opérée par celles-ci.

Au cours de notre recherche pour établir une grille de contrôle des méthodes de psycho-diagnostic, on a observé une tendance positive à la baisse des risques d'influence psychologique négative parmi les étudiants qui ont été impliqués dans le programme et une diminution du danger parmi eux de développement de dépendance psychologique.

Sans compter l'examen de la pensée critique des étudiants dont on a pu profiter lors des événements "de la révolution orange". A plusieurs reprises on a discuté de ce thème en faisant des exercices psychologiques sur les leçons à en tirer. Les étudiants ont vu et compris les bases d’exemples de manipulation psychologique dans les media de masse, à la télévision et dans d'autres sources d'information. Ceci signifie que les choses pourraient s'améliorer en ce qui concerne de nouvelles tentatives possibles d’atteindre leur conscient – ils voient et identifient les tentatives, et ne cèdent pas à l’influence.

Ceux qui avaient besoin de formation pour ce programme étaient les moniteurs, les professeurs et les psychologues des écoles; nous avons tenu des conférences pour les employés du système d'enseignement. Nous avons rencontré les mêmes problèmes qu’avant, que faut-il enseigner aux professeurs, comment parler aux enfants sur le thème d'anti-manipulation - il faut que les professeurs s’apprennent à eux-mêmes la manière d’être proactifs et agir les uns sur les autres (et enseigner) sans pratiquer de la manipulation psychologique.

Malheureusement, l’instruction universitaire sur les fondements de la psychologie dans le système d'Etat qui forme des formateurs, s’il y a amélioration des qualifications, reste très souvent théorique. Les professeurs ont pour la plupart besoin connaissances concrètes et d’expérience pratique, y compris des méthodes pour neutraliser les résultats de la manipulation et empêcher que se développe la dépendance psychologique.

Ainsi est né notre deuxième programme : "Sécurité psychologique - pour le professeur." Ce programme se compose de quatre modules:

  1. Introduction d’un thème d'anti-manipulation (ceci inclut également des informations sur les sectes).
  2. Interaction de tous les jours à la maison – échanges sociaux sans manipulation.
  3. Psychologie et professionnalisme - obligatoire si un professeur efficace est un manipulateur prouvé?
  4. École sans manipulation : présentation du programme "Empêchement de la manipulation et du contrôle psychologiques de la conscience" pour les classes de l’enseignement supérieur et pour la formation des professeurs dans leurs méthodes de travail.

Il s’est avéré très difficile de rassembler un groupe de professeurs intéressés, prêts à travailler spécifiquement dans un sens imposé, d'anti-manipulation. Même si la direction de l’une ou l’autre école est intéressée par ce genre de travail - les professeurs qui sont obligés d'assister à ces cours, trouvent des excuses pour les éviter. Le plus souvent il y a plusieurs personnes qui sont assez motivées par ce type d’éducation dans chaque école. La question qui se pose c’est la façon de les réunir en tant que groupe.

Pour le moment, la réalisation de nos programmes a été aidée par la coopération de la compagnie d'édition ukrainienne "Pleyady" (un éditeur se spécialisant dans les courants psychopédagogiques, il publie une série de revues pour le système d'éducation publique). Pendant deux ans cette société d'édition a mis en application le projet éducatif social " Otkrytaya Pedagogicheskaya Shkola " - une alternative au système d'Etat en vue d'améliorer les qualifications des professeurs qui est aujourd'hui soutenue par l'académie de Science pédagogique de l'Ukraine. Organisé dans le cadre de l’enseignement à distance(publié dans des revues et sur l’Internet www.pleyady.kiev.ua), comme l’est aussi notre programme "Sécurité psychologique – pour le professeur", dans lequel nous traitons également des questions pour empêcher l'influence et la dépendance aux sectes.

La réalisation de notre programme dans le système d'éducation d'Etat a démontré les besoins:

Lors de l'enseignement des disciplines se rapportant à la mondialisation dans les établissements d’études supérieures, il faudrait prêter une particulière attention à former la pensée critique des étudiants et à faire naître des mécanismes de défense psychologique afin de leur assurer la sécurité dans le traitement de l’information.

Suivre constamment et informer sur les moyens d'influence psychologique employés par des organismes « religieux » dans des courants destructifs.

Il y a un besoin de formation afin de permettre une compréhension des bases sur lesquelles une secte totalitaire destructive se construit en tant que phénomène social dans lequel une montée subite de nouveaux adeptes forme le noyau de son existence et développement. Une secte destructive peut être comparée à une source d’éducation cancéreuse. Son but dans l'ensemble n'est pas d’agir comme support pour un organisme (organisme étant une métaphore pour société humaine), mais de promouvoir sa propre existence et sa sécurité. La montée subite de nouveaux adeptes crée la stabilité, la dimension et la prospérité de la secte. Un tel raccourci du système d'éducation est une « terre de cocagne » d’esprits et âmes immatures déjà réunis dans un seul endroit et tous prêts à "écouter et prêter leur attention."