SERBIE ex YOUGOSLAVIE

Barcelone, mai 2002

Quelques réflexions sur la manipulation mentale des sectes en Yougoslavie et conséquences sur les mineurs.

Prof. dr sc. med. Bratislav B. Petrovic,

Spéc. de neuropsychiatrie et de psychothérapie

Membre de la Présidence de l' Association Yougoslave pour le Droit médical Beograd

L'assassinat spirituel est plus terrible que l'assassinat physique

INTRODUCTION

Nous avons connaissance d'activités de groupes sectaires dans notre pays depuis près de 10 ans avant la fin du XXe siècle. Notre pays était alors multinational, multiconfessionnel et multiculturel.

Durant cette même période, nous avons été exposés à de nombreux facteurs extrêmement anxiogènes : la guerre civile dans les républiques d'ex-Yougoslavie entraînant un grand nombre de morts, de blessés, de psychotraumatisés, d'exilés et de réfugiés. Ce processus très destructif et sanglant était agravé par une détresse et une pauvreté économique très graves, par une discordance de fonctionnement intrafamilial, par la vacuité de l' existence (les névroses noogènes les névroses au sens de V. Frankl), par une désorganisation, par la confusion et l' inversion des systèmes de valeurs spirituelles et réligieuses.

Enfin, en 1999, nous avons subi une campagne aérienne des forces de l' O.T.A.N. qui a duré 78 jours, campagne cyniquement appelée "Ange gentil". Ce fut une véritable catastrophe humanitaire pour les peuples de la Serbie et du Monténégro et une nouvelle dissolution des valeurs morales et juridiques.

LES MINEURS ET LES SECTES

Nous tenons à souligner ce contexte psychologique, social, économique, politique, spirituel et confessionel très défavorable, pour mieux faire comprendre l'expansion et la prolifération des mouvements sectaires en Yougoslavie.

Notre point de vue est que le phénomene sectaire est une nouvelle entité sociopathologique et psychopathologique, une nouvelle forme de dépendance psychologique et même physique, jusqu'à un degré d' addiction sectaire avec un véritable syndrome de crise d' abstinence.

La Yougolslavie (Serbie et Monténégro) est malheuresement devenue "Terra missionaris" pour un grand nombre de gourous, maîtres, instructeurs, manipulateurs, "experts thérapeutes", "hommes de science" en un mot des hommes qui exercent des manipulations mentales surtout sur les enfants, qui sui generis, sont très sensibles et fragiles. Ils mettent en péril l' intégrité physique et psychique de leur personne.

"Les nouvelles croyances" des sectes ainsi qu'un crédit de confiance pour tout ce qui vient d' Occident, de même que l' absence d' éducation religieuse pendant l' époque communiste sont à l'origine du succés des manipulateurs sectaires.

Nous n' avons pas de chiffre précis sur les mouvements sectaires chez nous. On estime qu'il existe de 120 à 150 mouvements, avec 450.000 à 500.000 membres et sympathisants.

Un massacre en 1993 a consterné la Serbie, lorsqu'un adepte de la secte satanique "Rouge noire" en Serbie, assassinait sept personnes avant de se suicider.

Depuis lors, je m occupe ex officio des phénomenes sectaires, de recherches, d'expertise psychiatrique des victimes de sectes, de psychothérapie et sociothérapie des victimes, ainsi que de la prévention et de l' éducation des médecins, des psychologues et des enseignants.

Notre expérience s'étend aux membres des sectes pseudo-chrétiennes (Témoins de Jehovah surtout) ; ensuite aux expertises d'adeptes de sectes pseudo-hindouistes (Hare Krishna et Méditation transcendentale notamment).

La secte de la Méditation transcendantale fonctionne aussi sous le nom de "Club pour l' Art de vivre". Cette secte pratique l'exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, officiellement d' ailleurs sous l'appellation d'organisation humanitaire.

Il y a déjà quelques années que "L'Eglise de scientologie" fonctionne chez nous sous le titre " association pour la re-création psychologique".

Le mouvement sectaire pseudo-thérapeutique de José Sylva, qui dans ses textes originaux fait mention de 'contrôle de l'esprit', s'est transformé chez nous en " entreprise pour l'auto-dévelopement mental", puis elle est devenue "Centre international pour le contrôle du stress et pour le développement de l' esprit"!

A notre avis ces trois sectes (Méditation transcendantale, Eglise de scientologie et Jose Sylva) sont certainement les plus dangereuses pour les enfants et les mineurs car elles utilisent la manipulation mentale et causent des psycho-traumatismes très graves sur cette population très sensible et très vulnérable qui se trouve en plein processus de maturation émotionelle, intelectuelle, sociale, spirituelle et psychosexuelle.

Sur l' échelle de dangerosité, les sectes des groupes sataniques sont d' une importance exceptionnelle. Sont très actives en Yougoslavie : La Rose Noire - La Porte d'enfer - Les fils de Satana - Les disciples de Voivoda , puis La ligne magique - L'aube noire, etc...

Parmi les groupes sectaires syncrétiques et éclectiques, nous connaissons bien l' "Ordo Templi Orientis" O.T.O. avec son réseau sur tout le pays, très dangereux, non seulement pour la santé des adultes, des enfants et des adolescents, mais aussi pour son influence sur les mineurs tendant à commettre des homicides.

En Yougoslavie, il n'existe pas d'institution d'Etat qui s' occupe des mouvements sectaires. A ce jour, il n' y a pas d'étude systématique du problème.

Nous connaissons un seul cas d'étude sur les sectes réalisé dans une école primaire de Beograd (S. Malouchic, pédagogue). 194 élèves des classes VII et VIII (13 à 14 ans) ont été examinés. 24 d'entre eux avaient été ou étaient membres des sectes Moon (Eglise de l'Unification) et de sectes sataniques: Rose noire, L' âme éternelle, Le feu d' enfer.

SYNTHESE SUR LA SITUATION SECTAIRE

Il existe en Yougoslavie des communautés de vie dont font partie des enfants, totalement separés de leur famille, subissant un processus de lavage de cerveau.

La plus connue est celle de Hare Krishna. La fille d' une infirmière, membre de cette secte, a disparu de leur communauté lors du siège de Beograd.

Il existe des "week-ends communautaires" de la secte d' O.T.O. ("Oasis") aux environs de Beograd. Les invités sont des écoliers mineurs.

Les mouvements sectaires de genre satanique, par exemple "Rose noire" organisent un endoctrinement dans des appartements loués, les maitres-manipulateurs sont d' origine serbe, mais il en vient aussi de Hongrie et de Hollande.

"Les Temoins de Jehova" engagent les enfants à distribuer de la littérature sectaire dans les rues, sur les places, dans les salles d' attente des hopitaux, dans les cours d' écoles, et au porte à porte.

Nous connaissons le cas tragique d' un garçon qui a refusé la transfusion sanguine a cause de sa croyance. Son père, également adepte de Jehovah, a donné son témoignage aux médecins. Trois jours plus tard ce garçon hospitalisé est décédé. Pas de résponsable ? La question est ouverte.

En ce moment, se deroulent quelques procédures judiciaires concernant les droits de garde des enfants séparés de leur père ou de leur mère dans des cas de divorce où un des parents est membre des Temoins de Jehova.

Il y a aussi une procédure judiciaire concernant une mère adepte de Moon qui envoyait ses enfants en Californie, sans en informer le père.

Nous avons fait l' expertise d' un mineur est parti à New York pour "améliorer son anglais". Il est tombé dans le piège de la secte de Moon, et a été obligé de mendier chaque jour 100 dollars. Il a eu de très graves difficultés pour se sauver et quitter les U.S.A.

Nous avons été confrontés à un cas de deux mineurs (un garçon de 17 ans et sa copine de 16 ans). Ils sont tout d' abord tombés dans le piège de la secte satanique "Ligne magique". Pendant les "messes noires", ils ont pris de la drogue (héroïne) et ont contracté le SIDA, provoquant de nombreuses co-victimes du côté des deux familles.

Il est notoire que l'on sert de la drogue pendant les "pompes diaboliques".

Actuellement, nous faisons une enquête sur deux suicides : une fille et un garçon (agés de 17 ans) du même gymnase de Beograd. Ils se sont suicidés le même jour, elle, sautant du 7e étage de la maison, lui, avec un pistolet au bord du Danube. Jusqu'à présent, nous soupçonnons, derrière ces deux cas de suicide, des sectes d'origine pseudo-hindouistes et satanistes.

CONCLUSION

Les mouvements sectaires sont causes de multiples problèmes d' ordre individuel et public.

Ils ne menacent pas seulement la santé psychique et physique, mais mettent aussi en péril la sécurité individuelle et publique. Les sectes atteignent à l'integrité et à la dignité de la personne, surtout des enfants, de leur famille, de la societé, et enfin de l'Etat.

En Yougoslavie, dans l'indifférence des pouvoirs publics, les mouvements sectaires prospèrent.

Les juristes et les hommes de loi méconnaissent le problème sectaire contemporain. La notion de manipulation mentale leur est est inconnue.

C'est pourquoi nos hommes de loi se contentent d'accepter les activitiés des sectes comme des actes de tromperie, selon la loi pénale yougoslave. Chez nous les sectes profitent des vides juridiques.

Notre point de vue est qu'il faut créer une forte coopération avec la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d' Information sur le Sectarisme (FECRIS).

La France a beaucoup d' expérience dans le réglement de ce problème contemporain.

___________________